Afrique : A la découverte des cultures africaines les plus fascinantes

Le continent africain recèle un tas de trésors. Parmi eux figure notamment la population. Cette dernière compte à peu près un milliard d’habitants et se divise en plusieurs groupes ethniques ayant chacune sa propre spécificité. En voici 4 des plus fascinantes que vous pourrez retrouver durant votre voyage.

Les Mursis

Si pour vous, un voyage en Afrique signifie tourisme culturel, alors vous devez absolument partir à la rencontre des Mursis. Appartenant aux derniers peuples africains, c’est une population située dans une région reculée de l’Éthiopie, notamment au sud du pays.

Surnommés la tribu des ornements labiaux, les Mursis, notamment les femmes de la tribu, se démarquent par le port de ce parement. En forme de disque plat, cet ornement de bouche est mis en place avant l’âge de 10 ans. Véritable objet de vénération, il ne peut être porté par toutes les femmes Mursis. Seules celles de classe élevée en ont le droit, mais pas de façon permanente. Elles se parent de ces plateaux labiaux exclusivement en présence de leurs maris et pendant les grands événements.

Les Wodaabes

Les Wodaabes font partie de la communauté peul qui est particulièrement nombreuse dans 6 pays africains, dont le Niger, le Nigeria, le Cameroun, la Guinée, le Sénégal et le Mali. Appelés également Bororos, ils pratiquent le nomadisme. Probablement parce qu’ils sont majoritairement des éleveurs de troupeaux et des marchands.

Leur particularité réside dans leur beauté. Mais ils se démarquent aussi par ses rites. Parmi ces derniers, on compte la fête de Geerewol qui a fait des Wodaabes un peuple si particulier. Véritable rituel de séduction, cette fête aide les hommes à séduire les filles de leur clan. Pour ce faire, ils se maquillent le visage avec de la peinture et se parent de bijoux et de plumes et s’affrontent via des danses tel un concours de beauté. Les belles filles quant à elles feront office de jury. Les vainqueurs pourront ainsi séduire ces dernières.

Les Maasaï

Les Maasaï sont un peuple nilotique présent notamment au Kenya et Tanzanie. Ayant le même mode de vie que les Wodaabes, ils mènent une vie nomade et sont généralement des éleveurs de bétails. Toutefois, les Maasaï ont un savoir-faire particulier sur la création de vêtements. Leur expertise a d’ailleurs fait écho partout dans le monde.

Leurs habitations sont si singulières. De forme ovale, elles sont construites à partir de branches, de boue et de bouse de vache. Quant à leur nourriture, elle est surtout constituée de lait et de sang. Les Maasaï mangent quotidiennement un bol de lait mélangé avec du sang qu’ils le prélèvent de leurs bétails sans les tuer.

Les Toposa

Les Toposa sont des habitants de la région sud-est du Soudan du Sud. Leurs villages sont bien organisés avec des huttes et des greniers où ils stockent leurs objets de valeur et bien évidemment leur nourriture. Connues également sous le nom de Tukel, les huttes sont des maisons traditionnelles réalisées à partir de branchages entrecroisées avec de la ficelle.

Les Toposa sont une population d’éleveurs, dont sa tradition de scarifications corporelles est très impressionnante. C’est aussi une communauté patrilinéaire, mais leur manière de transmettre leur culture semble particulièrement différente. C’est à travers les chants, les poèmes et la danse que les Toposa sauvegardent de père en fils leurs us et coutumes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.